27 septembre à Marcigny

Ce sont 17 marcheurs, dont 4 nouveaux inscrits, qui se sont rendus à Marcigny pour cette découverte de la ville dans le sillage de Jean Berthelier, historien de Marcigny et auteur de plusieurs livres et plaquettes sur la commune et ses figures célèbres.
Tous ont apprécié les explications historiques et anecdotiques de notre guide, qui a su répondre aux questions posées avec précision et en y ajoutant quand c'était nécessaire le petit trait d'humour en plus.
Malgré nos prévisions, au retour, il nous a fallu nous rendre à l'évidence, après deux heures de déambulation, difficile de se rendre sur la voie verte pour compléter, la culture y aura gagné ce que le sport y aura perdu... et ce n'est que partie remise, la semaine prochaine, le sport reprendra ses droits !!
Une initiative réussie, à renouveler de temps en temps.

 

Et encore un grand merci à Jean Berthelier, qui à 84 ans garde bon pied, bon œil et a su capter l'attention de tous. Notre vénéré président Giga lui a remis de la part de tous un petit cadeau de remerciement.

Dernière marche de l'été

Juste une douzaine de marcheurs pour cette ultime marche "libre", départ à 8 h 30 du nouveau parking, direction Montmegin par le stade, l'ambiance est détendue, mais le ciel menaçant. Cueillette de poires pour certains, arrosage des fleurs devant la chapelle pour l'ami Lucien, dont le lien avec l'eau ne se dément pas, ce qui amène à penser, qu'en plus des marches rando, découverte, etc., on pourrait aussi intituler des marches "utiles", on admire au passage un "chéneau" dragon, les poires récemment récoltées sont distribuées à un couple d'ânes, un passage par le chalet et sa piscine naturelle, que la source alimente toujours, peu, mais ... ce que ne manque pas de remarquer Lucien ( l'eau !!!). Bon, on marche ? C'est parti, retour au point de départ : 2 h 30 bien tassées et... un peu plus de 10 kms, pas si mal, non ? Et le ciel s'est éclairci.

R.V. mercredi à 9 heures au stade pour la reprise.

Je serai (et Marie avec moi) absent pour cette première, mais, du haut du Ventoux, si le temps est clair, je vous surveillerai !!!

Au revoir...